Comment l’eau soulage l’insuffisance veineuse

Comment l’eau soulage l’insuffisance veineuse

Les soins proposés par les cures thermales spécialisées en phlébologie comportent notamment des bains, des douches, des marches en piscine, des massages sous l’eau et des compresses pour diminuer les symptômes de l’insuffisance veineuse. Comment agissent-ils, quels en sont les bénéfices ? 

En bain ou en douche, fraîche ou tiède, l’eau a un effet différent sur la douleur, le gonflement, les troubles de la circulation et les problèmes de peau associés à l’insuffisance veineuse chronique :

  • Les bains dits « simples » contribuent à calmer les douleurs et à réduire les œdèmes en remobilisant les fluides qui stagnent dans les membres inférieurs : la position allongée et la pression de l’eau diminuent la pression veineuse. L’eau est tiède pour que le bain soit apaisant tout en évitant une excessive vasodilatation des vaisseaux sanguins de la peau.
  • Les bains avec jets de douche sous l’eau (en immersion) aident à calmer la douleur et, grâce à des douchages plus frais ciblés sur les membres inférieurs, à réguler la circulation sanguine au niveau cutané.
  • Les bains bouillonnants, à température de 33 à 36°, massent en douceur, relaxent, contribuent à assouplir les tissus et favoriseraient l’accélération de la circulation veineuse et cutanée.
  • Les douches locales du corps et des membres inférieurs au jet d’eau frais, à pression variable, décontractent, aident à stimuler la circulation et à dynamiser le système veineux. Elles sont réalisées en position debout et/ou couchée, du bas vers le haut du membre et en douceur pour ne pas agresser la peau.
  • La marche à contrecourant en piscine fraîche (70 à 80 cm de profondeur) aide à muscler les mollets et assouplir les chevilles. Des jets d’air au niveau du sol massent légèrement les chevilles et les pieds, ce qui contribuerait à stimuler le tonus veineux et à favoriser la circulation dans les membres inférieurs.
  • Les massages manuels sous l’eau favoriseraient un drainage local du sang en douceur selon les axes veines, conduisant à une désinfiltration des tissus, à l’assouplissement de la peau et à la diminution des œdèmes et des douleurs.
  • L’application de compresses et cataplasmes de boue tiède, durant 10 à 20 minutes, aide à diminuer les douleurs et à relaxer les muscles. Les applications de compresses froides sont quant à elles utilisées pour soulager les problèmes de peau des membres inférieurs.

Des effets mesurables

Une étude clinique de 2014 aurait démontré que le traitement thermal durant 3 semaines permettrait une amélioration significative au niveau des symptômes et de la qualité de vie des patients souffrant d’insuffisance veineuse chroniques sévère, et ce durant au moins 1 an. La survenue de lésions ulcéreuses de jambe n’a cependant pas diminué. Parue l’année suivante, une autre étude sur questionnaire confirmerait une diminution de l’œdème, des douleurs, des fourmillements et une amélioration de la qualité de vie chez les curistes d’une station thermale pour une durée de 6 mois.

Sources documentaires

  • Syndicat national des médecins des stations thermales, marines et climatiques de France. Guide des bonnes pratiques thermales. Press therm climat 2004;141:101-143
  • Carpentier PH et al.: A multicenter randomized trial evaluating balneotherapy for chronic venous insufficiency. Journal of Vascular Surgery 2014;59:447-45.
  • Crebassa V, Allaert FA : Observational study of the evolution of venous insufficiency patients during a Spa treatment in Balaruc-Les-Bains and its persistence during the next 6 months. Vena Temporis aqua. Phlebologie 2015, 68, 2, p. 36-43.

NB : Cet article se base également sur la présentation des soins proposés par les établissements de cure.

Article publié le 13 septembre 2017 par Emmanuelle Manck, rédactrice scientifique et médicale.

Pathologies <