Insuffisance veineuse

Insuffisance veineuse

L’insuffisance veineuse se caractérise par un manque de tonicité des veines qui se traduit par une incapacité à faire correctement remonter le sang des pieds vers le cœur. Elle est à l’origine de la sensation désagréable de jambes lourdes pouvant s’accompagner de fourmillements, d’œdème et à un stade plus avancé de varices et d’ulcères.

 

L’explication de tous les stades de la « maladie veineuse », de la sensation de lourdeur dans les jambes à la manifestation visible de varices et d’ulcérations, est que le système de pompe veineux n’est plus assez tonique pour propulser le sang de la périphérie vers le cœur.  C’est ce manque de tonicité qui entraîne une stagnation (ou stase) du sang dans les jambes, allant jusqu’à la formation de varicosités par distension des veines (varices plus ou moins gonflées et plus ou moins sombres du bleu au noir), accompagnée par une douleur d’intensité variable. L’impression de poids dans les jambes, avec la sensation décrite de « jambes lourdes », enflées ou d’impatiences s’aggrave en fin de journée ou lorsqu’il fait chaud… mais doit dans tous les cas de figure être pris en considération sérieusement.

 

Selon la Classification Étiologique Anatomique Physiopathologique (CEAP), la maladie veineuse chronique est classée en 6 stades respectant un ordre de gravité croissant.

 

Non prise en charge, la sensation initiale douloureuse de lourdeurs dans les jambes (C0), qui signe le début de la maladie veineuse chronique, soit une « mauvaise circulation », peut s’aggraver et évoluer vers des formes plus sévères : apparition de varices (C2), d’œdème permanent du pied, de la cheville et de la jambe (C3), de troubles plus importants au niveau de la peau avec des zones brunes pigmentées, et jusqu’à l’eczéma ou l’ulcère, soit une plaie persistante de la jambe de gravité variable (C5, C6).

 

Découvrez nos produits destinés à la compression veineuse

Pathologies <