L’insuffisance veineuse se prévient tôt !

L’insuffisance veineuse se prévient tôt !

Les jeunes qui composent aujourd’hui la « génération des assis » ne deviendront-ils pas demain la « génération des jambes lourdes » ? Pour réfuter cette hypothèse, il leur faut apprendre à bouger et à préserver leur système circulatoire au plus tôt.  

Ces dernières décennies, la sédentarité et l’une de ses conséquences, le surpoids, augmentent chez les Français, et ce dès l’adolescence. Alors que tous deux représentent des facteurs majeurs de « maladies de civilisation », comme les maladies cardiovasculaires, le diabète mais aussi l’insuffisance veineuse chronique, l’espérance de vie augmente. La prévention devient donc cruciale pour vivre une longue vie en bonne forme et en bonne santé !

La prévention de l’insuffisance veineuse chronique est un domaine encore peu étudié. Cependant, en fonction d’un terrain défavorable, comme l’hérédité qui joue un rôle important dans son apparition, il est possible d’agir précocement sur des facteurs modifiables au quotidien.

Lutter contre la sédentarité, de l’école à l’entrée dans la vie active

L’inactivité devrait être combattue dès l’âge scolaire ! L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande aux jeunes 60mn par jour d’activité physique dont 3 fois par semaine des activités d’intensité soutenue. La marche ou le vélo pour se rendre à l’établissement scolaire, tout comme la pratique de jeux en plein air et d’un sport en club, augmentent efficacement leur niveau global d’activité physique. A l’âge adulte, il faut bien sûr continuer à bouger le plus souvent possible. Les activités physiques qui stimulent le retour veineux comme la marche, le vélo, le gymnastique aquatique ou la natation sont notamment conseillées.

Dès le début de l’activité professionnelle, les contraintes physiques doivent être prises en compte : la position assise (travail sur ordinateur, transport…), la station debout (personnel navigant, coiffeurs) prolongée, les ambiances surchauffées (pressings) et le port de charges lourdes favorisent à terme l’insuffisance veineuse chronique. Dans ce cas :

  • Portez des chaussures confortables, évitez le port des talons hauts de plus de 5cm et de mi-bas serrés (faites également corriger d’éventuels troubles de la statique du pied);
  • En position assise, faites régulièrement des mouvements de chevilles et levez-vous toutes les 1 à 2 heures pour marcher ;
  • En position debout, faites des mouvements réguliers de soulèvement sur la pointe des pieds ;
  • Changez régulièrement de position de travail.

Une alimentation saine pour les veines !

Une alimentation équilibrée et adaptée aux besoins tout au long de la vie contribue au maintien de la forme et d’un IMC (indice de masse corporelle) correct, et réduit ainsi le risque d’insuffisance veineuse. Par ailleurs :

  • Dans vos menus, faites la part belle aux fruits, légumes et céréales complètes pour consommer suffisamment de fibres et ainsi éviter la constipation chronique.
  • Pensez à privilégier les aliments qui contiennent des nutriments connus pour leur action protectrice sur le système veineux comme la vitamine E (noix et graines), le sélénium (fruits de mer, poisson, volailles) et la vitamine C (agrumes, cassis, poivron).
  • Evitez l’abus de sel et hydratez-vous abondamment.

Sources documentaires

  • Criqui MH et al : Risk factors for chronic venous disease: The San Diego Population Study. J Vasc Surg 2007;46:331-7
  • BEH : Activité physique ou sportive : des bénéfices pour la santé à tout âge, N°30-31, octobre 2015, pp. 543-589.
  • Läuchli S, Mazzolai L, Traber J : Prévention et traitement à long terme de l’insuffisance veineuse chronique Forum Med Suisse 2009;9(38):666.
  • Glauser F, Codreanu A, Tribout B, Mazzolai L, Depairon M : Prévention de la maladie veineuse chronique : quels conseils donner à nos patients ? Rev Med Suisse 2012; 8 : 306-10.
  • Robertson L, Yeoh S, Kolbach DN : Prevention of poor blood flow in the veins in a standing worker population, Cochrane Database of Systematic Reviews Issue 10. Art. No.: CD006345.
  • Cazaubon M : Maladie veineuse chronique en cas de surcharge pondérale : que faire ? Réalités en nutrition et en diabétologie n°35, sept. 2011.
  • Nathan P : Guide de l’alimentation pour les familles (Le), éditions Odile Jacob, janvier 2005.

Article publié le 4 octobre 2017 par Emmanuelle Manck, rédactrice scientifique et médicale.

Pathologies <